Dans votre document, si vous désirez qu’une image ou un fond de couleur s’étende jusqu’au bord de la feuille, il vous faudra imprimer des « fonds perdus » lors de la création de ce dernier.

Cette obligation découle des variations du placement de l’image sur la feuille de papier. Cette dernière peut être légèrement décalée d’une page à l’autre. Il faut aussi tenir compte du jeu entre les feuilles qui vont être massicotées. Ces deux jeux s’ajoutant, on se prémunit de l’apparition de bords blancs en agrandissant l’image de fond. Ainsi, à la coupe, un décalage de quelques dixièmes de millimètres n’engendrera pas de trop fâcheuses conséquences et ne sera quasiment pas perceptible.

Comment imprimer les « fonds perdus » ?

Au moment de la création de votre document, il faudra donc prévoir une image légèrement plus grande que l’image finale réalisée. Techniquement, vous devez prévoir dans votre fichier un dépassement de l’image par rapport au format fini (dit aussi « rogné »). A la coupe, ce dépassement de fond se transformera en chute de papier et sera donc « perdu ». Nous conseillons 2,5 mm de fonds perdus de chaque côté de votre page.

Sur l’illustration ci-dessous, vous voyez clairement l’image dépasser la zone de rogne (de coupe) sur les quatre côtés. Bien sûr, aucune information importante ne doit se trouver dans les fonds perdus ! Ainsi, entre les fonds perdus et la zone de tranquillité, vous intégrez qu’il ne faut jamais placer quoi que ce soit d’important du bord d’une composition.

Les fonds perdus

Dans un logiciel de mise en page (exemple : InDesign®), vous réglerez les fonds perdus au moment de la création de votre fichier comme suit :

InDesign : les fonds perdus

D’une façon générale, si vous devez éditer des affiches, des feuillets, des cartes de visite, agrandissez la taille de votre document de 2,5 mm par côté, l’imprimeur coupera dans ce surplus d’image et votre document bénéficiera des fameux « fonds perdus ». Par exemple pour un format A4 qui mesure 210 x 297 mm, vous produirez un document de 215 x 302 mm.

Imprimer les indispensables « traits de coupe »

Une fois votre maquette réalisée, vous allez l'exporter au format pdf. A ce moment-là, vous prendrez garde : au format d'exportation pdf. Si votre logiciel le permet, choisissez la norme PDF-X1.a (compatibilité Acrobat 4 - PDF-1.3) ; pensez à...

lire plus